[NEON] Libérez les jours fériés !

Alors que vouala ma chronique d’août pour NEON. Pouf.


Post to Twitter

Cette entrée a été publiée dans NEON. Placez un signet sur le permalien.

29 Responses to [NEON] Libérez les jours fériés !

  1. bobcestmoi dit :

    quand on (CFDT) a fait ce genre de proposition dans la renégociation de la convention collective de la boite , on s’est fait blackbouler par FO et la CGT

  2. Marie-Eve dit :

    Ah mais je suis profondément d’accord pour rajouter les petits et grands Aïds, la Pâque, Yom Kippour, l’anniversaire de ton chat et celui de Bouddha, mais faut pas en enlever pour autant, tssssss un arbre il lui pousse de nouvelles racines mais il ne perd pas les anciennes sinon il se casse la gueule aussi. Objectif 250 jours férié/an !

  3. Fabrizio dit :

    Me semble quand même que certaines fêtes païennes sont devenues religieuses parce que bon, ça marchait plutôt bien coté fréquentation, alors autant se les récupérer et se faire des fidèles: solstice d’hiver (pouf, naissance du p’tit Jésus, ça vous va?) solstice d’été (hop là, feu de la St Jean) et sans doute d’autres, c’est pas ma spécialité renseignez vous vous-même. Alors on pourrait se faire un petit retour aux sources (et se sacrifier une vierge de temps en temps, sympa).

  4. JeanJean dit :

    La question est: la France ayant des racines Chrétiennes, faut-il conserver ce qui fait son histoire de près ou de loin ?

  5. Cyril M dit :

    C’est aussi ce que je propose : http://www.jepense-jecris.fr/2012/08/pourquoi-ne-changerions-nous-pas-de.html
    On garde le même nombre de jours fériés mais on remplace les jours fériés pour raison religieuse par d’autres

  6. Thouillette dit :

    Sublime conclusion.
    Cher JeanJean : La France a des « racines » chrétiennes, oui, depuis l’expansion de la religion chrétienne (scoop : cette religion n’est pas née en France). Elle a aussi des « racines » romaines, gauloises, celtes, et j’en passe… et dans 1000 ans je me demande bien quelles racines on brandira pour justifier tel ou tel débat de société (si on peut encore brandir des trucs, rapport à l’apocalypse chimico-nucléaire qui n’aura pas manqué de nous broyer la tronche d’ici là).
    Précision utile : je ne suis pas du tout pour rajouter d’autres fêtes religieuses à notre calendrier, je crois au contraire qu’il est largement temps de laïciser tout ça vu que, bon, la séparation de l’Eglise et de l’Etat ça date quand même de 1905 et qu’à ce compte là, il ne me parait pas complètement absurde d’affirmer que la France de 2014 a aussi, hé oui, des racines laïques.

  7. Lui-même dit :

    Autant supprimer tous les jours fériés religieux actuels et les transformer en jours de congés payés supplémentaires. Pas de jaloux trop près de leur religion. Toutefois, il reste le problème des ponts. Et oui, qui dit jour férié un jeudi ou un mardi dit pont. Alors allons y pour rajouter une moyenne statistique de tous les ponts en congés payés additionnels. L’avantage c’est que cela ferait moins d’embouteillages à l’ascension, moins de pollution, un mois de mai plus équilibré avec ses collègues. Bref, que du bonheur.

  8. Zanguu dit :

    En même temps on parle d’un pays où avoir un parti « droite chrétienne » c’est ok, mais si on revendique d’être musulman et faire de la politique alors on se fait dégommer de partout.

    @Jeanjean, la France à aussi, en parti, été musulmane (puisqu’il faut parler d’histoire) et, bien que découlant de la même secte religion, les catholiques et les protestants se sont mis sur la gueule plus d’une fois.

    Pour moi, la France étant un pays laïque, on ne devrait pas avoir des jours fériés fondés sur des fêtes religieuses.
    Ou alors chaque religion autorisée doit en avoir : soit le même nombre; soit un nombre relatif au nombre de citoyens y adhérant.
    Mais du coup, non seulement il faut ajouter Aïd(s) et Yom Kippour, mais aussi un fête pour les protestants, les orthodoxes, les bouddhistes, le évangélistes, les témoins de Jé(n)ovah, les athées et les agnostiques.

  9. Agrippine dit :

    et je suis bien d’accord..d’autant que combien d’entre nous célèbrent encore VRAIMENT au sens religieux paques et l’ascension et l’assomption et je sais plsu quoi encore…il me semble qu’il serait bon de changer tout ca, mais ca m’etonnerait que cela arrive..

  10. Agrippine dit :

    à Jeanjean, la question est, faut il regarder vers le passé ou se tourner vers l’avenir ? ;)
    faire evoluer les choses, ce n’est pas renier l’histoire…on peux – à mon avis – faire evoluer la france sans oublier d’où elle vient, non ?

  11. pascal Jacob dit :

    La France tient sur SES racines chrétiennes, qui lui donnent sa vie présente. La France n’est pas un melting pot, et c’est pourquoi l’immigré doit s’assimiler. Le calendrier des vacances est l’effet d’une histoire qu’on ne peut gommer, histoire à laquelle nous devons les valeurs qui nous font vivre ensemble. Ce qui m’attache à vous n’est pas dans le Coran !

  12. Naté dit :

    Ooooh, que c’est beau, c’est bienpensant de gôche à souhait !

  13. Lolo dit :

    On pourrait aussi quand on signe un contrat de travail choisir 10 jours fixes, où on ne vient pas travailler. Comme ça on choisit les anniversaires qui nous plaisent avec le droit de s’en foutre des autres. Ce serait une bonne chose pour garder ouvertes les administrations, les magasins, avec équité.

  14. BigJim dit :

    Supprimer des jours fériés ? Non mais t’es ouf !!! ;-)

  15. Fred dit :

    Les dates des fêtes chrétiennes sont calquées sur les dates des fêtes païennes Européennes, elles mêmes célébrant des dates clefs dans l’univers harmonieux d’un équilibre des forces, du temps et de la nature. des célébrations saines et pleines de sens quand on connait leur étymologie. C’est un peu plus que notre culture, qui a oublié de nous l’enseigner, et qui aujourd’hui nous prête à croire que c’est interchangeable et sans importance. Même si l’idée part d’une bonne intention; Non.

  16. Billy dit :

    A noter qu’il n’y a que les catholiques qui fêtent l’Assomption (ce que vous dites dans un premier temps). Et donc que tous les Chrétiens ne sont pas représentés (contrairement à ce que vous dites ensuite).

  17. Un immobile dit :

    Remettre en question les jours fériés existants n’est pas si simple que ça… Si l’on accepte l’idée de rendre férié l’Aïd et le Yom Kippour, est-ce juste pour ceux dont la religion est ésotérique? Ne risque-t-on pas de froisser la foi légitime des zélotes du Monstre en Spaghettis Volant? N’auraient ils pas le droit à leur Holiday, sous prétexte qu’ils sont moins nombreux et moins reconnus? Par ailleurs, si tu veux garder Noël et Pacques parce qu’elles sont des fêtes sociétales (lire marketing dans mon esprit dévoyé), je préfère d’autant qu’on choisisse la fête des parents (en fusionnant celle des pères et celle des mères, ça abolit la différence sexuelle en plus, d’une pierre deux coups!) et la fête des voisins (surtout dans nos villes où nous sommes si seuls!).
    La polémique existe d’ailleurs déjà pour les fêtes républicaines, comme le 14 juillet de la fête de la fédération, qui commémore la prise de la Bastille. Ne devrait-on pas choisir plutôt le 20 juin, avec le serment du jeiu de paume, proclamant l’abolition des privilèges des nobles et les droits du peuple? Peut-être certains préfèrent rester dans leur lit douillet le 20 juin plutôt que le 14 juillet!
    L’idée de remplacer ces jours par des jours « volants » peut sembler bonne, mais il ne faut pas oublier que le travail un jour férié (je n’en suis pas sûr, mais je l’ai toujours constaté) permet à plusieurs personnes salariées une rémunération supérieure à celle d’un jour normal. Votre travail, votre astreinte, vous permet une petite « prime » non négligeable.
    Hors un jour volant n’est ni plus ni moins qu’un jour de congé supplémentaire, et justifier des avantages de jours fériés (imposé) sur un jour dont le choix ne dépend que de l’employé… Étonnant que les organisations syndicales soient contre?
    Si en plus on y rajoute le conservatisme et/ou l’indifférence de certains au sujet… on n’est pas sorti!
    Désolé pour le pavé, je préfère poser des questions, c’est plus facile que de donner des réponses ;) des bisous!

  18. 22decembre dit :

    La question est: la France ayant des racines Chrétiennes, faut-il conserver ce qui fait son histoire de près ou de loin ?

    On parle aussi des racines gauloises alors ? Et puis, les racines chrétiennes, elles contiennent aussi l’inquisition et le patriarchisme… On les prend aussi ?

    J’en ai un peu marre qu’on parle des racines chretiennes de la France en oubliant ces diverses choses : on a peut-être pas envie de garder tout, on veut peut-être être sélectif, et enfin, la France s’est constituée de pleins de peuples aux infuences multiples (grecs, latins, gaulois, arabes, francs, germains, vikings…) donc les racines chretiennes…

  19. skai dit :

    J’invite tous ceux que ça intéresse à regarder ce qui se fait au Liban.
    (oui, oui, Liban)
    En résumé : il y a un nombre de jours fériés fixes par an, et les diverses cultures présentes les disposent dans l’année.

    Outre le fait qu’ainsi tout le monde(*) soit content,
    ça permet aux activités économiques de ne pas s’arrêter complètement bêtement pour le plaisir de célébrer

    (*)… bon, pas tout le monde, mais au moins les religions représentatives. Pour le culte à ton chat tu repasseras.

  20. agnes dit :

    cette question va de paire avec l’entretien de nos CHERES EGLISES…….

  21. Youpi dit :

    Euh… en même temps, si on demande à des français, cathos compris, « c’est pour quoi le 15aout? », on risque de te sortir des trucs genre « la naissance de Degaulle ».
    Sauf pour les cathos tradi, le 15aout, c’est juste le jour superbonus de l’été, qui fait écho au 14juillet, l’autre jour superbonus, avec entre les deux les deux semaine de vacances superbonus. Rare sont les cathos qui sécheraient le 15aout pour raison religieuse s’il était pas férié (ou plutôt, ils y aurait alors beaucoup de nouveau cathos qui sécheraient ce jour là pour motif de « religion » :D ).

    Mettre des fêtes pour toutes les religions?
    Ben y en a beaucoup, des religions… Pis les athées vont pas être d’accord. Bon, à la limite on rajoute deux trois jours universels, genre fête de l’esprit humain, de l’humanité et de ce qui a pu la créer (que ce soit divinité, martiens ou évolution naturelle), et on transforme les jours fériés religieux en jours fériés nationaux (tiens, pour le 15aout… y a au choix: naissance de Régine Deforges, Débarquement en Provence (1944), sacre de Louis XI (célèbre en son temps pour avoir uni le royaume de France par des méthodes… radicales et modernes), etc.)

    Virer tous les jours fériés correspondant à des fêtes religieuses?
    Ha, ça me rappelle une histoire. Lorsque le protestantisme a commencé a avoir du succès en France, il a eu une certaine oppositions du tiers état pauvre (= ouvriers et paysans fauchés(!)). Pas pour des raisons de religion. Mais parce que le protestantisme ne reconnaissant pas les saints (ni la Vierge), tous les jours fériés ou semi-fériés sautaient. Or à l’époque, ils étaient fériés et un peu payés. Un genre de congé payé avant l’heure.
    Si on transforme les jours de fêtes religieuses en jour de congés mobiles, eu égard au rapport de force patronat/salarié, ils risquent de sauter tout court sur le long terme.

  22. coucou dit :

    J’aimerais bien voir la même bande dessinée, sur le thème des fêtes religieuses, mais cette fois celles de l’Islam (avec bien sûr des commentaires comme celui sur la vierge Marie) Ca renouvellerait un peu le genre : depuis charlie Hebdo et autres, se moquer des chrétiens ou catholiques devient un peu usé – On a du mal à trouver quelque chose qui n’ait déjà été dit.
    Chiche ? Profitons-en ! Nous sommes dans un pays qui est (encore) laîc (officiellement), et qui ne privilégie aucune religion (tout aussi officiellement) bien que je n’aie pas entendu parler des fêtes coptes, protestantes (s’il en existe) bouddhistes (bien que ce ne soit pas une religion)ou même du Carême, (c’est pourtant une sorte de ramadan moins extrémiste) à la télé.
    Je n’ai pas connaissance non plus que des manifestations ,(avec concerts et autres) telles que « Nuit de l’Ascension » – « Concert de la Pentecôte » aient été organisées et subventionnées avec de l’argent public, comme celà a été le cas pour la « Nuit du Ramadan »

    Egalité ? Laîcité ?
    (Pour ce qui est de la fraternité, se reporter aux livres en vente dans les grandes surfaces, appelant à la haine « confessionnelle », et aussi au meurtre)

  23. Cub dit :

    Il y a plus simple : permettre aux entreprises de décider elles-mêmes des jours fériés (en leur imposant un quota, évidemment)…

  24. Johon dit :

    Je crois qu’il convient surtout de s’interroger sur ce que ces jours fériés impliquent sur notre rapport au temps cyclique. Et évidemment sur les repères qu’ils constituent au sein de la boucle. Enfin sur le conventions sociales (évidemment fortement liées à l’histoire et à la culture) qui font que ces repères sont adoptées plutôt que rejetés.

    -Pourquoi une semaine de sept jours ? L’hypothèse de la création du monde en six jours à laquelle on ajoute Sabbat (le tout finalement christianisée) + une sorte d’hommage aux astres connus qui se distinguaient des étoiles -lune, mars, mercure, etc.- tient la route.
    – Pourquoi le calendrier Grégorien ? On est à peu près les seuls à être en 2014 actuellement… Le référentiel est double : christique (an 0 = naissance du Christ) et solaire (année de 365 jours) (pareil que l’exemple précédent = référentiel religieux particulier et référentiel lié aux astres comme marqueur du temps). Une année hégirenne compte entre 354 et 355 jours.
    -Pourquoi Noël le 24 décembre et la Saint Jean le 24 juin ? St Jean balance une phrase du genre : il grandira et moi je décroîtrai. Bim, les deux 24 correspondent aux solstices et donc à l’accroissement ou à l’abaissement de la durée d’une journée. Une fois de plus le marqueur et religieux et liés aux astres (les astres servant, on commence à le comprendre, de marqueurs indubitables de fait religieux qui scandent une rythmique pour l’année).
    -Et ainsi de suite. Tout est question de religieux et/ou de commémoration et de rapport au temps. On ne s’affranchit pas de tout cela d’un claquement de doigt.

    Aux tenants de la laïcité radicale (laïc ne signifie pas a-religieux mais non-clerc) qui considèrent que le référentiel religieux, progressivement devenue culturel aussi, n’a pas plus de sens qu’un autre référentiel, je leur dis : allez jusqu’au bout. Changez le calendrier, la durée d’une semaine, mettez des jours fériés de-ci de-là au p’tit bonheur la chance. Au fond, tout ça est aussi signifiant que l’insignifiance progressive de l’assomption pour le commun. Et vous ne serez pas les premiers, en France, à la faire. Quid du calendrier post révolutionnaire qui instaura la semaine à 10 jours, des mois aux noms improbables, de l’an I qui commence en 1792. On serait aujourd’hui le 14 du mois de Thermidor (quartidi de la décade 32) de l’an 222 -c’est le jour dédié au basilic (oui oui). Ben pourquoi pas… Après, faut voir qu’une convention arbitraire (ici fondée sur la vie agricole), à faible ancrage historique et culturel n’a que peut de chance de tenir. Cette nouvelle rythmique n’a tenu, elle, que 8 ans.

    Quitte à développer une idée, autant en comprendre la portée et l’assumer entièrement. Mais une semaine (décade) de 10 jours, ça change votre rapport au temps, absolument. De nouveaux référentiels temporels, telles que nouvelles fêtes ou la suppression d’anciennes, ça produit le même effet même si ça reste plus marginal.

  25. Jerry Lee Cooper dit :

    Moi j’ai envie de dire : faisons ce qu’on veut en privé. Ainsi, dans « Alice au pays des merveilles », le chapelier fou ne célèbre t-il pas chaque jour de « non-anniversaire » ? Pour autant, sans la convention qui est de célébrer le jour de sa naissance chaque année, aurait-il pu prendre cette contr-action d’opposition ? Bref, vous voyez ce que je veux dire j’espère : on garde ce qu’on a (et on se sent privilégié car on est un des pays à avoir le plus de jours fériés au monde), mais chez nous, entre amis ou famille, on fête ce qu’on veut !

  26. Klaire fait Grr dit :

    @coucou Ah pardon, j’avais pas vu que la France avait des jours fériés musulmans-et-uniquement-musulmans dites-donc ! Merde ! Du coup votre commentaire est complètement cohérent et pas du tout à côté de la plaque ! Ouf, j’ai eu peur une seconde que vous veniez juste distiller de la haine. Fiou. A quoi on a échappé, hein.

  27. Piyou dit :

    Je supprimerais les jours fériés religieux (pâque, ascension, assomption, pentecôte), je garderais Noël comme fête des enfants, la Toussaint comme fête des morts et je rajouterais 4 jours qui pourraient être universels, car liés à la terre: les deux solstices (jour le plus court et le plus long) et les deux équinoxes.
    Après ceux qui veulent un congé pour motif religieux ou l’anniversaire de leur chat, ils poseraient un congé.

  28. Gabriel dit :

    Et si on laissait exactement comme c’est maintenant ? C’est vraiment la peine de changer des trucs pur changer des trucs ?

  29. Jacques dit :

    Supprimer des jours fériés ??

    Ça ferait chanter beaucoup de monde je pense (n’est-ce pas déjà le cas dans les commentaires ;) ) !
    En tout cas je vais me pencher sur la question quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>