6 réflexions au sujet de « Phèdre pour les Nouilles »

  1. C’est presque aussi triste qu’Antigone. Sont balèzes en tragédie les grecs, c’est Rome-antique avec des morts qui se suicident personnellement eux même ou avec de l’aide quand ils n’y arrivent pas tout seuls. Les feux de l’amour qui crament tout bien avant l’invention de la télévision. Comme un ouragan qui passait sur les aristocrates bien avant la naissance de Stéphanie de Monaco.
    Du coup je trouve mes soucis de coeur légers, je m’en vais joyeux et fort aise.
    merci pour cette lecture relaxante. :)

  2. Ah ouhai, on comprend vachement mieux comme ça.
    Tu devrais être ministre de l’éducation national et refaire tous les cour d’histoire, les gosses apprendrais mieux

Les commentaires sont fermés.